Créer des liens de qualité avec ses collègues

Bien s’intégrer en entreprise est conditionné à notre faculté à créer des liens de qualité avec les gens qui nous entourent.

Ce que l’on cherche à créer ici, c’est une relation cordiale avec ses collègues de travail. Il est important à mon sens, lorsqu’on intègre une nouvelle structure (et même quand on y est depuis plusieurs années) d’adopter une posture adaptée : veiller à rester ouvert mais sans excès. L’idée n’est pas d’être à tout instant dans le calcul et le jugement intérieur. Malgré tout, garder cela en tête pourra permettre ne pas tomber dans une sorte de « copinage », au risque de voir ses confidences ou informations personnelles dévoilées, voire utilisées, à mauvais escient. En entreprise comme dans vie la confiance se gagne avec le temps. Il faut rester vigilant et observateur.

Ce savant mélange peut être source de questionnement et peut être parfois difficile à trouver. Sur ce thème, je souhaiterais vous parler de la mini série proposée par Arte, que je viens de découvrir. Tout au long de 22 épisodes d’environ 5 à 7 minutes chacun, on suit Mélissa, une jeune trentenaire qui vient d’intégrer une entreprise. A 18h30, elle sort du bureau et croise Eric qui lui aussi vient de finir sa journée de travail.

Après avoir pris congé l’un de l’autre, les deux s’aperçoivent avec embarras qu’ils vont dans la même direction et pire : vers le même arrêt de bus. La conversation censée durer un trajet d’ascenseur doit être reconfigurée en urgence pour durer cinq minutes.

Le format très court des épisodes est un peu déconcertant au début mais on finit par s’attacher à ces deux personnages qu’on voit évoluer tout au long de l’année. C’est très contemplatif et lent. Mal partie au début, la relation entre ces deux individus évolue au fil du temps. Les moments de silence et d’embarras laissent progressivement place à une relation épanouie, presque amicale.

Je vous invite à découvrir cette série en cliquant ci dessous.

Cette mini série questionne sur notre capacité à créer et entretenir des liens dans le cadre de notre travail…mais pas que! Développer cette faculté peut s’avérer être un atout de taille de manière générale mais surtout dans le cadre d’un travail transversal comme celui de Juriste dans lequel nous avons besoin de collaborer avec de nombreux services.

Pour cela, quoi de mieux que de s’inspirer de Dale Carnegie, ce conférencier et écrivain américain, auteur de plusieurs best-sellers, qui a proposé une méthode de développement personnel adapté au monde de l’entreprise. Dans l’ensemble de son travail, l’auteur nous montre combien la pensée positive peut favoriser la réussite professionnelle et peut faire la différence sur la motivation des salariés d’une entreprise.

Dans son livre intitulé Comment se faire des amis, publié pour la première fois en 1936 Dale Carnegie, à grand renforts d’exemples, nous propose d’appliquer plusieurs principes pour gagner la sympathie des autres mais aussi créer et entretenir des liens durables et de qualité au quotidien.

Dale Carnegie commence par nous rappeler que savoir montrer un intérêt et une admiration sincères à autrui est primordial. C’est une qualité qui nous permet d’augmenter votre capital sympathie. S’intéresser sincèrement aux autres permet de capter leur attention et obtenir la coopération de personnes d’ordinaire très occupées et importantes.

S’intéresser sincèrement aux autres c’est bien mais avec le sourire, c’est mieux ! Dale Carnegie nous raconte dans son livre, avoir assisté à un diner à New-York. Il y a rencontré une dame très riche qui, paré de ces plus beaux bijoux, pour lesquels elle avait surement dépensé une petite fortune, s’efforçait de briller et de produire une bonne impression. Malheureusement, nous dit l’auteur, « elle n’avait rien fait pour son visage qui respirait l’égoïsme et l’amertume. » Elle avait mis de coté le vieil adage qui veut que  » l’expression qu’une femme porte sur la figure est beaucoup plus importante que ce qu’elle porte sur le dos ». Bon , je vous l’accorde, les exemple de Dale ne sont pas nécessairement totalement avec notre époque mais l’écriture de ce livre doit être replacé dans son contexte, il date tout de même de 1936. Malgré cela je pense que vous avez compris!

Effectivement, les actes en disent plus que les paroles, un sourire sincère peut vraiment faire la différence : il rassure et met l’autre en confiance, séduit, montre notre joie de communiquer avec notre interlocuteur. Cela s’applique même au téléphone car un sourire transparait dans la voix.

Dale Carnegie nous cite l’exemple d’un Directeur informatique qui a réussi a trouver la perle rare, une personne très diplômée, un profil surement courtisé par d’autres Sociétés. Quand le Directeur informatique a demandé au nouvel arrivé ce qui avait motivé son choix, il a affirmé : « Au téléphone, la voix des autres Directeurs était froide et impersonnelle, votre voix en revanche, m’a donné l’impression que vous me portiez un intérêt plus sincère et que vous vouliez vraiment que je fasse partie de l’entreprise ».

Si vous n’avez pas envie de sourire (ça peut arriver!), alors « forcez vous » un peu. Je vous conseille une technique je j’utilise régulièrement : se concentrer sur les petites choses positives de sa journée comme un café qu’on a pu prendre le temps de savourer ce matin en arrivant au bureau ou le lever du soleil auquel on a pu assister en se rendant à pied au travail .

Cela n’a l’air de rien mais sourire envoie des signaux positifs à votre cerveau et améliore votre santé. Alors, saluez vous collègues avec le sourire , complémentez leur tenues, rependez du positif autour de vous.

Saluer ses collègues c’est bien mais par leurs prénoms respectifs c’est mieux! Effectivement, si vous voulez vraiment marquer une personne, n’oubliez pas son nom! Dale Carnegie nous partage dans ce livre que retenir le prénom de nombreuses personnes à largement contribué à installer Franklin Roosevelt dans son fauteuil présidentiel. Chaque fois qu’il rencontrait une personne il cherchait à connaitre son nom et son prénom avec leur orthographe exactes. Il se renseignait ensuite sur sa famille, sa profession et ses opinions politiques. Il gravait ces informations dans son esprit et était capable de ressortir le prénom et les informations mémorisées ou demander des nouvelles de sa famille lorsqu’il revoyait la personne un an après par exemple.

Ce principe a fortement contribué à la popularité de Roosevelt. Retenir un prénom permet de créer un contact particulier avec une personne et de créer un lien « spécial » avec elle ou même avec une enseigne. Cela ne vous aura certainement pas échappé, Starbucks utilise aussi ce principe original à grande échelle et et cela contribue largement à son succès.

Je vous invite donc à retenir au maximum les noms de vos collègues et la profession qu’ils exercent lorsque vous arrivez dans une entreprise. N’hésitez pas à avoir recours à de petits schémas , des mindmaps ou des sketchnotes pour rendre la tache plus facile à votre cerveau. Pensez aussi à vous procurer l’organigramme de votre Société, cela peut être extrêmement utile! Ce process’ est quelque chose qui prend un peu de temps mais vous ne le regretterez pas : le nom d’une personne c’est son identité, ce qui la rend unique.

Quand vous saluez une personne par son nom, vous marquez des points!

Savoir écouter ses collègues avec attention peut aussi apporter beaucoup. Cela fonctionne aussi avec son entourage proche. Pour illustrer ce nouveau principe, imaginez : Vous accompagnez votre grand mère au club de bridge de son EHPAD. Vous ne connaissez rien à ce jeu de cartes complétement « has been ». Vous êtes la par politesse et surtout parce que vous aimez votre grand mère ( en plus elle a beaucoup insisté!).Vous vous installez a coté d’une mère de famille et commencez à bavarder. Elle compagne également sa mère qu’elle n’a pas vu depuis longtemps. Vous apprenez alors qu’ elle revient tout juste d’une croisière en voilier au large des iles grecques! Vous ne connaissez absolument rien à la Grèce et vous lui demandez tout de même de vous raconter son périple. Elle vous résume donc ses six mois de voyage en famille avec enthousiasme, des étoiles plein les yeux. Lorsque vous levez enfin les yeux vers la table de bridge, une heure est déjà passée et votre grand mère vous annonce fièrement qu’elle a finalement remporté plusieurs parties! 🎉

Cette femme n’est pas un cas isolé, tous les humains aiment discourir quand on les écoutent avec intérêt! A l’heure des réseaux, accorder une attention exclusive à une personne est rare. Si vous souhaitez que votre conversation soit appréciée, apprenez à écouter.

Pour moi qui pense tout le temps et très vite c’est parfois difficile mais je m’efforce d’y parvenir. Heureusement, mon entourage est bienveillant! En tout cas, cette qualité peut être utile à l’heure du repas comme au quotidien, dans la sphère professionnelle. Laisser les gens s’exprimer peut être très intéressant pour comprendre une situation donnée, être plus pertinent dans son analyse et questions à poser à son interlocuteur.

Selon Dale Carnegie, « pour trouver le chemin du cœur d’un homme il faut entretenir ce qu’il chérit le plus ». Parler à son interlocuteur de ce qui l’intéresse le plus avantage notre interlocuteur autant que nous même. On reçoit de chacun un apport différent et cela permet d’élargir ses horizons. Pour finir, il est recommandé de faire sentir aux autres leur importance et exprimer notre gratitude à leur égard. Cette loi est primordiale car le désir d’être important fait parti du plus puisant des appétits humains. Agissons envers les autres comme nous aimerions qu’ils agissent envers toi même sans hésiter à leur exprimer notre gratitude!

Vous disposez maintenant de techniques efficaces pour créer du lien dans votre environnement professionnel (et personnel)! Exercez vous, sans modération à l’application de l’ensemble de ceux ci.

Vous pourrez vous procurez le livre en cliquant sous ce lien : Comment se faire des amis – Poche – Dale Carnegie – Achat Livre ou ebook | fnac. Vous y trouverez de nombreux exemples concrets illustrant ces principes.

Pour résumer, voici le kit de survie du parfait créateur de lien en entreprise :

  • Intéressez vous sincèrement à votre interlocuteur
  • Saluez vos collègues avec le sourire
  • Souvenez vous des noms de vos collègues
  • Conversez sur des sujets qui intéressent vos collègues
  • Soyez attentifs , écoutez vos collègues
  • Exprimez votre gratitude à vos collègues et montrez qu’ils sont importants pour vous

Et n’oubliez pas, la pause café, c’est important ! 😉

Un commentaire sur « Créer des liens de qualité avec ses collègues »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s