Préparer un entretien d’embauche efficacement et sans stress

Préparer et passer un entretien d’embauche c’est un peu stressant et déroutant.

Malheureusement ce stress peu nous parasiter et nous desservir profondément face aux recruteurs. Ce fut le cas pour moi pendant longtemps. Du coup, j’ai réalisé un grand nombre d’entretiens, sans succès. Par un mécanisme d’essais-erreurs, j’ai progressivement tiré des leçons de ces expériences. Aujourd’hui, je réussi à préparer et mener mes entretiens de manière plus apaisée.

Récemment confrontée à un licenciement économique, j’ai dû me questionner à nouveau sur la recherche d’emploi. A cette occasion que j’ai mis en place une nouvelle routine de préparation aux entretiens d’embauche.

Elle a été testée à plusieurs reprises et fonctionne pour moi. C’est la raison pour laquelle je souhaitais vous la partager ici accompagnée de quelques conseils pratiques afin de vous aider à gagner en sérénité avant, et pendant l’entretien ( en physique ou en distanciel).

***

Etape préliminaire : Déconstruire ses croyances limitantes sur l’entretien d’embauche

Avant toute chose, il est important de se questionner sur la manière sont on perçoit l’entretien d’embauche. Sans nous en rendre compte, on a parfois des croyances qui nous procurent beaucoup de stress. Changer ses croyances permet déjà d’aborder l’entretien de meilleure manière.

Les croyances limitantes sur l’entretien d’embauche

  • L’entretien est un examen
  • L’entretien est fait pour me piéger
  • L’entretien ça met la pression, il y a un fort enjeu
  • J’ai moins de valeur que le recruteur
  • Je dois me vendre

Remplacer ces croyances par des affirmations aidantes

La meilleure manière de lutter contre des croyances négatives est de les remplacer par des affirmations positives qui nous conditionnent à la réussite :

  • L’entretien est un échange dans lequel le temps de parole est équilibré
  • L’entretien m’aide à me faire une idée du poste et des conditions de travail qui m’attendent
  • L’entretien est une conversation d’égal à égal
  • Je vends mes compétences et non ma personne, l’issue de l’entretien n’impacte pas ma valeur

Avoir confiance en soi et en ce qui est pour soi

Vous devez convaincre sur votre parcours alors soyez le premier convaincu!

Avant de passer l’entretien, prenez un moment au calme pour mesurer le chemin accompli jusqu’à présent. Soyez fier de votre parcours, de vos choix. Ayez confiance en vos capacités et vos compétences. Assumez vos petits « faux pas », votre « échec » entrepreneurial, votre déviation de parcours…

Apprenez à valorisez le tout en réfléchissant aux questions suivantes:

  • Dans quelles mesures ce chemin m’a permis d’évoluer vers la personne que je suis aujourd’hui ?
  • Qu’est ce que j’ai appris ?
  • Pourquoi est-ce un + pour l’entreprise qui ma m’accueillir?

Ayez confiance en ce qui est prévu pour vous et gardez en tête que la meilleure des portes va bientôt s’ouvrir! 🤲

Ok, maintenant vous êtes prêts, c’est parti!

***

Etape 1- Prendre un goûter en parcourant le site de la Société pour récolter un max d’infos!

Quelques jours avant l’entretien, posez vous devant le site de la Société ( avec un grand café et des cookies) dans le but de glaner le plus d’informations possibles.

C’est cool de montrer au recruteur que :

  • Vous ne postulez pas par hasard et vous avez porté une attention particulière à la structure
  • Vous n’êtes pas trop largués quand il vous parle de la Société pour laquelle il travaille

Déjà, il est primordial d’être au clair avec l’activité de la Société.

D’autres informations peuvent être intéressantes à connaitre, parmi elles :

  • L’année de fondation de la Société
  • Votre ressenti et ce qui vous à marqué au sujet de la manière dont la Société à évolué au fil du temps ( diversification de l’activité, rachat, recherche de l’excellence dans tel ou tel domaines par exemple)
  • Le Groupe auquel la Société appartient
  • Le nombre de salariés
  • Les valeurs de la Société/ du Groupe – est ce qu’elles vous parlent et pourquoi?

Vous êtes (vraiment) curieux et vous avez le sens du détail? : Parcourez les Conditions Générales de Vente!

Etape 2- Sortir ses plus beaux feutres pour synthétiser les infos en dessins

Nous voici arrivés à l’étape clé du process! 😀

Je vous propose ici de résumer ce que vous avez appris à l’étape précédente sous forme de schémas/ dessins.

L’idée est de disposer d’une fiche facilement consultable à glisser dans votre sac à main ou à consulter dans les transports en partant à l’entretien.

Je vous vois venir : « c’est sympa, mais tes trucs artistiques c’est bien pour les autres….perso je dessine comme une quiche… »

Attendez, ne partez pas je vous explique !

Laissez moi d’abord vous parler de l’étude dont j’ai pris connaissance dans le livre intitulé Apprendre avec le Sketchnoting – Comment ré-enchanter les manières d’apprendre grâce à la pensée visuelle d’Audrey Akroun, Philippe Boukobza et Isabelle Pailleau publié aux Editions Eyrolles ( à la page 84 pour les plus curieux d’entre vous).

Il s’agit d’une expérience menée par plusieurs chercheurs américains dans le but de mieux comprendre le fonctionnement de notre mémoire. Pour se faire, 55 étudiants de 18 à 47 ans ont été recrutés.

Le test consistait en une série de 80 mots faciles à dessiner ( pomme, ballon fourchette…) que les volontaires devaient tenter de retenir en 40 secondes, soit en les dessinant, en les écrivant ou en listant leurs caractéristiques.

Par la suite ils devaient en restituer un maximum en 1 minute.

Lors du test final de restitution, les participants qui avaient dessiné l’objet de l’exercice ont obtenu, quelque soit le groupe, des résultats bien supérieurs à ceux qui avaient opté pour d’autres techniques.

Point important pour nous ( je m’inclus, car moi aussi, comme vous, je dessine comme une quiche) , la qualité des dessins réalisés n’a pas semblé avoir d’importance.

Tout ça pour dire que dessiner aide vraiment à mémoriser et permet d’amener une touche de fantaisie dans sa préparation. C’est aussi l’occasion de booster votre créativité et de vous approprier les informations glanées à l’étape 1 pour mieux les retenir.

Pour finir, dessiner détend et réduit le stress.

Avant un entretien ce n’est pas négligeable! 😉

Vous êtes convaincus et/ou vous me suivez toujours?

Dans ce cas, voici quelques règles à respecter pour vous permettre de vous lancer!

  • Prendre une feuille blanche à l’horizontal : prendre une feuille dans ce sens permet de maximiser le champ visuel. Afin d’optimiser complément cette étape, tout doit tenir idéalement sur une seule feuille.
  • Prendre tous ses feutres, crayons de couleurs, surligneurs (ou ceux de vos enfants ça marche aussi! )
  • Ecrire le nom de l’entreprise au centre de la feuille : Encadrez le, faites quelque chose d’attractif et sympa à l’aide de 2 ou 3 couleurs supplémentaires!
  • Laisser libre cours à votre imagination pour résumer les informations que vous venez d’apprendre

syndrome de la page blanche ? Pas de panique!

Beaucoup de choses sont possibles, vous pouvez par exemple :

  • Réaliser des branches et des liens à partir de l’image centrale
  • Dessiner simplement l’activité de la Société. Par exemple, un camion, un navire, un avion pour du transport multimodal, un bonhomme bâton qui sert quelque chose ou un plateau repas pour la restauration, une croix verte pour la pharmacie, un colis pour du transport express…
  • utiliser des mots clés
  • Relier les idées entre elles à l’aide de couleurs spécifiques…

Le tout, sans se juger!

Etape 3 – Apprenez à vous présenter sous votre meilleur jour et préparez des questions

Préparer une petite présentation claire et efficace de 2/3 minutes pour exposer votre parcours et vos aspirations. Il faudra répondre aux questions suivantes :

  • Quel est ma formation?
  • Quelle est mon expérience professionnelle?
  • Quels sont mes objectifs actuels /qu’est ce que je recherche?

N’hésitez pas à vous entrainer devant un miroir ou à vous enregistrer si besoin. Cela vous permettra de gagner petit à petit en fluidité et en naturel.

En cas de besoin, pensez à contacter un super conseiller APEC, c’est gratuit! Il sera à même de vous aiguiller et vous soutenir dans cette épreuve fatidique!

Soyez aussi au clair sur les questions suivantes :

  • Pourquoi je souhaite travailler pour cette entreprise?
  • Qu’est ce que je peux apporter à cette entreprise?
  • Pourquoi ce poste m’intéresse tout particulièrement?

A ce stade, attardez vous sur la fiche de poste et analysez la. Si vous avez des questions ou des choses à clarifier à la lecture de la fiche notez les. Cela peut constituer des axes de discussion intéressants entre vous et le recruteur.

Une des questions pertinente à poser pourrait être par exemple la réparation du temps de travail entre les différentes taches décrites dans la fiche de poste.

Concernant le salaire, il est rarement abordé lors du premier entretien mais si c’est le cas, il est préférable de donner une fourchette, à rediscuter par la suite.

Préparer également des réponses aux questions les plus fréquentes posées en entretien d’embauche, par exemple:

  • Mes points forts et faiblesses
  • Centres d’intérêt à coté du travail
  • Projection dans 5 ans
  • Pourquoi j’aime ce métier et pourquoi je me suis dirigé(e) vers le secteur juridique?

Et bien plus encore …

Le net regorge de conseils à ce propos, passez y un peu de temps.

Etape 4- Prendre soin de soi et conditionner son mental en « mode warrior »

Minimiser l’enjeu

il est parfois difficile de minimiser l’enjeu et de déstresser pour un poste qui nous tient à cœur surtout si on se déplace de province pour passer un entretien à la capitale.

Vous vous retrouvez dans cette situation? Des solutions existent :

  • Essayer de grouper les entretien pour minimiser les dépenses
  • Demander à l’entreprise qui nous reçoit de prendre en charge les billets de train ( envisageable quand le process est plutôt avancé, pour un deuxième ou troisième entretien par exemple)
  • Pensez aussi à Pôle Emploi qui offre des possibilités de prise en charge si on prévient suffisamment à l’avance
  • Partir dans une démarche d’amélioration progressive, avancer dans l’imperfection fait grandir

Bien s’habiller et préparer son espace

  • Pour un entretien en visio, choisissez un fond neutre
  • C’est peut être un détail pour vous mais … asseyez vous droit
  • Quand l’entretien est en visio, habillez vous comme si vous vous étiez déplacé sur le site. Le but est d’être élégant certes mais aussi (et surtout) à l’aise dans ses vêtements

Se détendre et se recentrer

  • Se resourcer dans la nature et marcher
  • Faire du sport ( même en appart, pilates, yoga, circuit muscu sans équipement, corde à sauter, shadow boxing…)
  • Se recentrer spirituellement (quelques soient nos croyances et nos convictions, on peut tous prendre se temps pour s’arrêter, le recueillir, se poser en silence avec un bon thé, prier, méditer et faire confiance en ce qui est et ce qui va advenir)
  • Prendre soin de soi (routine soin du corps ou du visage, hammam… sauf le masque à la cannelle, trop périlleux!)
  • Regarder un épisode de votre série préférée du moment

Ne négligez pas les détails

  • Jeter un petit coup d’œil sur les profils LinkedIn des gens qui vont vous recevoir : Bien retenir leurs noms – quand on arrive à l’accueil, c’est dommage d’avoir un gros blanc
  • Prendre un CV avec soi et un crayon pour noter de petites choses si besoin
  • Confirmer sa présence
  • Regarder le trajet, partir à l’avance (ne jamais faire confiance à la RATP…) et se poser dans un café à proximité avant l’entretien ( si possible bien sûr)

***

Bonus #1 : L’entretien, quelques conseils

La première impression est très importante. Tout se joue dans les premières secondes et rappelez vous que l’entretien démarre au moment ou on pose le pied au sein de la structure.

Pendant l’entretien

  • Montrez sa motivation dans son attitude
  • Sourire
  • Laisser de l’espace au recruteur pour s’exprimer, écouter attentivement
  • Chercher à comprendre les enjeux du poste
  • Rester courtois
  • Prendre le temps de s’exprimer (on respiiiire)
  • Ne pas couper la parole du recruteur

A l’issue de l’entretien

  • Rester vigilant jusqu’au bout , relâchez vous une fois que vous êtes sorti de l’entreprise uniquement
  • Veiller à être au clair sur qui revient vers qui, quand, dans quel délai et disposer de tous les contacts nécessaires

Bonus #2 : Rester sur sa lancée

Après l’entretien, restez sur votre lancée :

  • Restez en mouvement suite à l’entretien est très important. Ne restez surtout pas dans l’attente car les processus de recrutement peuvent être très long
  • Etre à l’écoute de ses ressentis car l’entretien c’est aussi une grande part de feeling. Il est bon de prendre un peu de recul et de se poser les question suivantes : Comment je me suis senti(e) avec cette personne et dans ces locaux?, est ce que je me projette dans cette entreprise?
  • Parlez en avec vos proches

***

Pour finir, rappelez vous toujours que l’essentiel c’est de faire de son mieux.

Si vous n’êtes pas retenus pour le prochain tour, pensez à solliciter le recruteur pour demander les raison du refus et/ou des axes d’amélioration.

Si vous n’êtes pas pris, c’est que quelque chose de meilleur vous attend!

Cet article me tient tout particulièrement à cœur, et j’espère qu’il vous aura apporté.

***

Et vous, quelles sont vos astuces pour survivre à un entretien d’embauche? 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s