Brexit Romance…

J’ai découvert Clémentine Beauvais il y a quelques années sur Booktube ( le YouTube des gens qui parlent de livres) . Pas vraiment attirée par la littérature adolescente, je n’avais pas décidé de pousser ma découverte plus loin.

Mais un jour, au cours d’un quizz livresque organisé dans ma région, j’ai gagné Les petites reines!

Ce fut une formidable lecture qui m’a réconciliée avec le genre. C’est vrai, je n’étais pas forcément le public ciblé par ce livre. Malgré cela et contre toute attente, j’ai pris beaucoup de plaisir a découvrir cette histoire de boudins et le périple à vélo entrepris par trois jeunes filles pétillantes de Bourg en Bresse à l’Elysée…si si, lisez vous verrez!

Tout cela pour introduire une chronique (d’actualité!) sur un autre livre de cette auteure intitulé Brexit Romance, également découvert par hasard (qui fait définitivement très bien les choses)!

Dans cette comédie politico-romantique sur fond de Brexit et de mariages blanc, on suit Justine Dodgson et son frère, deux jeunes britanniques désirant se lancer dans l’entreprenariat.

Ils décident alors de fonder Mariages pluvieux, une entreprise ( tout à fait légale) destinée à venir en aide aux couples franco-britanniques désirant se marier.

Mais c’est bien connu, il est aujourd’hui « de notoriété publique que toute jeune personne Britannique en possession de ses capacités cérébrales doit, à la suite du Brexit, être à la recherche d’un passeport européen… »

Forts de ce constat, nous comprenons alors très vite que les Dodgson utilisent en réalité Mariages Pluvieux pour couvrir la création d’une start-up (tout à fait illégale) avec l’objectif d’organiser des mariages blancs entre français et anglais. Le but de tout ceci étant bien sur, in fine, de permettre à ces derniers d’obtenir le précieux passeport européen.

J’ai énormément aimé ce roman drôle et décalé aux personnages principaux attachants! Il y a par exemple Marguerite une jeune soprane talentueuse ( passionnée de l’Angleterre) , Pierre son professeur de piano un brin coincé, Justine, une jeune et pétillante chef d’entreprise ou bien encore Cosmo, un flamboyant lord anglais.

Ce qui fait la richesse de ce livre pour moi, c’est qu’il interroge les relations interculturelles et inter linguistiques et montre de manière très juste, à quoi peut ressembler le quotidien quand on vit dans cet entre-deux ou les anglissimes et les structures de langue un peu hybrides s’épanouissent pleinement!

C’est aussi l’occasion de réflexions sur la langue plutôt sympathiques. Je vous laisse méditer sur celle ci et sur l’interview de Clémentine Beauvais, à suivre :

 » Personne ne vous a donc jamais dit , demanda Kamenev , que le « up » et le  » down » sont le yin et le yang de la langue anglaise, ses points cardinaux , sa raison d’être ? (…)
 » C’est une langue obsédée par sa verticalité », (…). il faut toujours qu’elle précise ce qui est en haut et ce qui est en bas. Quand on a une idée , on  » think up » quelque chose. Quand on méprise quelqu’un, on le « lock down ». Quand on cherche une maison plus petite , on veut faire du  » downsizing », alors qu’un meilleur appartement sera plus  » upmarket ».

Brexit Romance – Éditions Sarbacane

Envie d’un roman frais , interculturel et réjouissant ? Cliquez ici : Brexit romance – broché – Clémentine Beauvais – Achat Livre ou ebook | fnac

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s